Micheline Presle

 

Micheline Chassagne fait ses débuts au cinéma comme figurante en 1937 dans La Fessée de Pierre Caron. Elle enchaîne aussitôt avec Je chante (1938) de Christian Stengel, film qui révèle un jeune chanteur, Charles Trenet, puis avec Petite peste (1938) de Jean de Limur. Quand elle s'inscrit au cours d'art dramatique de Raymond Rouleau, elle se fait remarquer pour un des rôles principaux de Jeunes filles en détresse (1939) de Georg Wilhelm Pabst. Elle prend alors le pseudonyme de Micheline Presle. Elle tourne ensuite dans Paradis perdu (1939) d'Abel Gance. Désormais vedette, l'actrice joue sans interruption sous l'Occupation et réussit en parallèle dans le théâtre de boulevard. Ses trois films les plus marquants sont Falbalas (1944) de Jacques Becker, Le Diable au corps de Claude Autant-Lara, aux côtés de Gérard Philipe, et Boule de suif (1945) de Christian-Jaque. Durant trois ans, l'artiste tente l'aventure à Hollywood et participe à plusieurs films, dont Under My Skin/La Belle de Paris (1949) de Jean Negulesco et The Adventures of Captain Fabian/La Taverne de New Orléans de William Marshall avec qui elle aura une fille, la réalisatrice Tonie Marshall. À son retour en Europe, en 1951, Micheline est choisie par Joseph Losey pour L'Enquête de l'inspecteur Morgan (1959) et participe à Si Versailles m'était conté (1954) et Napoléon (1955) de Sacha Guitry. Elle apporte ensuite son soutien à de jeunes réalisateurs comme Guy Gilles (Clair de terre, 1969) et Jacques Davila (Certaines nouvelles, 1978). Parallèlement, Micheline Presle mène de front sa carrière au théâtre : Good Bye Mr Freud (1974), Les Bâtisseurs d'empire, Lili Lamont (1988), La Nuit des Valognes (1991). Elle multiplie également les expériences pour la télévision : Les Saintes chéries (1965, 1966, 1970 et 1971), La Vie de Marianne (1976), Le Flic de Moscou (1991). En 1994, elle écrit sa biographie, L'Arrière-mémoire. En 2004, elle remporte un César honorifique pour sa carrière. Toujours très active dans le cinéma, Micheline Presle était dernièrement à l’écran dans Thelma, Louise et Chantal de Benoît Pétré (2010) et dans HH, Hitler à Hollywood de  Frédéric Sojcher (2011).

Micheline Presle rejoint le festival Lumière 2011 pour dévoiler ses souvenirs du film Falbalas de Jacques Becker.

 

Source : http://cinema.encyclopedie.personnalites.bifi.fr/index.php?pk=35980




  • Partenaires médias :
  • France Télévision 2011
  • France Inter 2011
  • Variety 2011
  • Le monde 2011
  • Studio Live 2011
  • Petit Bullettin 2011
  • Evene 2011
  • Telerama 2011

  • Partenaires transport :
  • Trans Air France 2011
  • Trans Renault 2011
  • Trans RA 2011
  • Trans RER 2011
  • Trans Sytral 2011