Jean-Pierre et Luc Dardenne

 

Alors que Jean-Pierre Dardenne fait des études d'art dramatique à l'I.A.D (Institut des Arts de Diffusion) et rencontre Armand Gatti, son frère Luc étudie la philosophie, ils sont tous deux embauchés par le metteur en scène qui les initie à la vidéo. Manœuvres dans une centrale nucléaire, ils économisent suffisamment pour réaliser des films documentaires sur leur région. Les frères Dardenne se font connaître auprès des pouvoirs publics belges grâce à une série de documentaires sur le passé récent de la Belgique et sur le monde ouvrier de la région liégeoise, qu'ils diffusent dans les cités. Ils passent au long métrage avec Falsch (1987), adaptation d'une pièce de René Kalisky, qui hésite entre la fiction et le théâtre filmé. Vient ensuite Je pense à vous (1992), fiction sur le destin d'un prolétaire au chômage. Les frères Dardenne reviennent ensuite à un cinéma de dimension plus modeste avec La Promesse (1996), dont ils sont les auteurs complets. À la fois authentique et haletant, ce récit d'un trafic d'immigrés clandestins remporte un grand succès critique. La mise en scène, entre la fiction et le documentaire, est d'une rare efficacité « à l'américaine », tandis que la distribution mêlant professionnels et amateurs ajoute au caractère réaliste et engagé de ce film proche du cinéma-vérité. La caméra à l'épaule, très proche des personnages, se retrouve dans Rosetta (1999), portrait saisissant d'une jeune femme au chômage. La vitalité et l'émotion qui se dégagent d'Émilie Dequenne, comédienne improvisée qui interprète le personnage principal, expliquent en partie l'obtention de la Palme d'Or en 1999. Présenté en compétition au festival de Cannes, Le Fils (2002), une histoire de solitude, de souffrance, de vengeance et de pardon d'un père, permet à Olivier Gourmet d’obtenir le prix d'interprétation masculine. Six ans après Rosetta, les deux cinéastes remportent de nouveau la Palme d'Or à Cannes, avec L'Enfant (2005), récit dense et réaliste sur la dérive d'un couple de marginaux, portrait d'enfants du siècle, largués et désaffiliés. Le Silence de Lorna (2008), avec leur acteur fétiche Jérémie Rénier, aborde à travers un beau portrait de femme, les sujets difficiles de l'immigration clandestine et des trafics d'êtres humains en Europe de l'Ouest. Film après film, les frères Dardenne construisent une œuvre minimaliste et puissante, d'une grande humanité, en se faisant les chroniqueurs de la misère contemporaine, des dégâts de la crise économique, de la survie en milieu hostile. Leur dernier long métrage, Le Gamin au vélo, présenté en compétition au dernier festival de Cannes, leur fait remporter le Grand Prix du jury.

 

Présents à la première édition du festival Lumière, Jean-Pierre et Luc Dardenne reviennent cette année aborder la filmographie de Maurice Pialat en présentant Loulou.

 

Source : http://cinema.encyclopedie.personnalites.bifi.fr/index.php?pk=17072




  • Partenaires médias :
  • France Télévision 2011
  • France Inter 2011
  • Variety 2011
  • Le monde 2011
  • Studio Live 2011
  • Petit Bullettin 2011
  • Evene 2011
  • Telerama 2011

  • Partenaires transport :
  • Trans Air France 2011
  • Trans Renault 2011
  • Trans RA 2011
  • Trans RER 2011
  • Trans Sytral 2011