Carole Laure

 

Originaire du Québec, c’est en tant qu’institutrice que Carole Laure a débuté sa vie professionnelle. Le théâtre devient rapidement une passion dans laquelle elle s’implique de plus en plus : ses débuts sur scène se font sur Équation pour un homme actuel de Pierre Moretti, pièce censurée pour outrage aux bonnes mœurs. Les rôles s’enchaînent : figurante dans Lysistrata d'Aristophane puis premier rôle dans Gens de Noël, tremblez de Jean-Pierre Ronfard ou encore une participation dans la comédie musicale Demain matin, Montréal m'attend. Remarquée pour sa grâce et son talent, Carole Laure débute au cinéma en 1968 avec le réalisateur Jean Chabot qui lui confie un rôle dans le court métrage Un bicycle pour Pit, puis un autre dans le long métrage Mon enfance à Montréal (1970). Sa rencontre avec le réalisateur Gilles Carle est importante, elle fait naître une longue collaboration : La Mort d'un bûcheron (1972), Les Corps célestes (1973), La Tête de Normande Saint-Onge (1975), Mille lunes (1975), L'Ange et la femme (1977), Fantastica (1979), une comédie musicale où s'exprime ses talents de comédienne, de chanteuse et de danseuse, et enfin Maria Chapdelaine (1982). En France, Carole Laure s’illustre également dans le cinéma. Elle tient un rôle dramatique dans La Menace (1977) d'Alain Corneau. Sa sensualité s'illustre particulièrement dans Asphalte (1980) de Denis Amar et dans Un assassin qui passe (1980) de Michel Vianey. Bertrand Blier la dirige dans Préparez vos mouchoirs (avec Gérard Depardieu et Patrick Dewaere, 1977), John Huston dans À nous la victoire (1980) et Jean-Charles Tacchella dans la comédie Croque la vie (1981). Carole Laure alterne tournages au Canada et en France. Elle apparaît dans À mort l'arbitre (1983) de Jean-Pierre Mocky, Drôle de samedi (1983) de Bay Okan, Sweet country (1985) de Michael Cacoyannis et dans Elles ne pensent qu'à ça (1993) de Charlotte Dubreuil. En 1999, elle coproduit et joue dans Rats and Rabbits, le deuxième long métrage de son mari Lewis Furey. Elle coécrit et réalise son premier long métrage Les Fils de Marie (2001), qui aborde la reconstruction après un deuil. Écrit et réalisé en 2003 CQ2 (Seek you too) où elle dirige sa fille Clara Furey, évoque les vertus salvatrices de la passion, en l'occurrence la danse contemporaine. Dans La Belle bête (Karim Hussain, 2005), adaptation du roman de Marie-Claire Blais, elle interprète une veuve aux relations familiales conflictuelles. La Capture (2007), son troisième long métrage, dont elle signe le scénario et la réalisation, explore les dommages psychologiques causés par la violence conjugale. Parallèlement à sa carrière cinématographique, elle évolue également dans la chanson, interprétant notamment des compositions de son mari.

Actrice aux côtés de Gérard Depardieu dans Préparez vos mouchoirs, Carole Laure viendra présenter ce film.

Source : http://cinema.encyclopedie.personnalites.bifi.fr/index.php?pk=45611




  • Partenaires médias :
  • France Télévision 2011
  • France Inter 2011
  • Variety 2011
  • Le monde 2011
  • Studio Live 2011
  • Petit Bullettin 2011
  • Evene 2011
  • Telerama 2011

  • Partenaires transport :
  • Trans Air France 2011
  • Trans Renault 2011
  • Trans RA 2011
  • Trans RER 2011
  • Trans Sytral 2011