Albert Dupontel

 

Albert Dupontel se fait connaître à la télévision au début des années 1990 en présentant ses sketches dans les émissions de Patrick Sébastien. Il se produit sur Canal + dans Sales histoires, une série de sketches au ton décalé et enchaîne logiquement en présentant Sale spectacle à l'Olympia en juin 1992. Albert Dupontel commence sa carrière d'acteur dans des films aussi divers que Chacun pour toi (1992) de Jean-Michel Ribes, Giorgino (1994) de Laurent Boutonnat ou Un héros très discret (1995) de Jacques Audiard. S'il débute comme artiste comique, les films qu'il réalise mélangent humour, émotion et violence. Sa vision de la nature humaine est amère et donne naissance à des personnages loufoques et décalés. En témoigne Bernie (1996), dont Albert Dupontel est l'auteur, le réalisateur et l'acteur principal dans le rôle d'un orphelin attardé à la recherche de ses parents. Sa tragi-comédie Le Créateur confirme le style adopté par l'auteur réalisateur qui poursuit son activité de comédien et tourne avec Michel Deville dans La Maladie de Sachs (1999). En 2002, Gaspard Noé lui offre un rôle dans Irréversible, film-choc à l'univers trouble, sur les thèmes de la violence et de la vengeance. Suivent Le Convoyeur (2004) de Nicolas Boukhrief avec Jean Dujardin et François Berléand, sorte de thriller social, Un long dimanche de fiançailles (2004) de Jean-Pierre Jeunet, et Fauteuils d'orchestre (2006), comédie chorale de Danièle Thompson. Il y compose avec brio un pianiste surdoué et désabusé en quête de calme, de liberté et de solitude. En 2006, il repasse derrière la caméra avec Enfermés dehors, sorte de cartoon social ou de "BD filmée", explique-t-il. Il y incarne un SDF dans un hommage déjanté aux Buster Keaton, Tex Avery et autres Monty Python. En 2007, il interprète, aux côtés de Benoît Magimel, un officier de l'armée française confronté à l'horreur de la guerre d'Algérie, dans L'ennemi intime de Florent Emilio Siri. Il enchaîne avec Louise-Michel (2008) de Gustave de Kervern et Benoît Delépine. En 2009, il écrit, réalisé et joue avec Catherine Frot dans sa nouvelle comédie, Le Vilain, puis il retrouve Jean Dujardin dans Le Bruit des glaçons (2010) de Bertrand Blier. Cette année, il était à l’affiche du film La Proie d’Eric Valette aux côtés d’Alice Taglioni et Stéphane Debac.

Actuellement en tournage sur le dernier film de Gustave de Kervern et Benoît Delépine Le Grand soir, Albert Dupontel vient pour la première fois rejoindre les invités du festival Lumière. Il présentera Le Trou de Jacques Becker.

 

Source : http://cinema.encyclopedie.personnalites.bifi.fr/index.php?pk=17021




  • Partenaires médias :
  • France Télévision 2011
  • France Inter 2011
  • Variety 2011
  • Le monde 2011
  • Studio Live 2011
  • Petit Bullettin 2011
  • Evene 2011
  • Telerama 2011

  • Partenaires transport :
  • Trans Air France 2011
  • Trans Renault 2011
  • Trans RA 2011
  • Trans RER 2011
  • Trans Sytral 2011