Trois vies & une seule mort

Raoul Ruiz

France, Portugal, 1996


Séance exceptionnelle le Alpha Cinéma
L’histoire d’un homme qui part pour un court voyage, déménage, va habiter en face de chez lui et y reste vingt ans, puis rentre un jour sans explication dans son premier domicile et y reste jusqu’à sa mort… L’histoire d’un homme riche qui devient un mendiant… L’histoire d’un couple de jeunes amants réduits à la misère et qui reçoit soudain en héritage une belle maison… L’histoire d’un homme d’affaires qui pour justifier certaines opérations financières s’invente une famille à l’étranger…

Raoul Ruiz a rassemblé des histoires qui font à la fois partie des faits divers et de notre imaginaire, des histoires que tout le monde connaît et auxquelles personne ne croit. Trois vies & une seule mort est constitué d’histoires d’abord successives, finalement et tragiquement entremêlées : « J’ai pris quatre projets anciens dont un qui s’appelait Les Quatre cavaliers de l’Apocalypse. C’étaient des histoires immortelles, de celles que tout le monde raconte. »

Trois histoires entre cauchemar et comédie n’en forment qu’une, parce que ces trois hommes n’en sont qu’un seul, affligé du syndrome connu de la personnalité multiple. Raoul Ruiz, en tant qu’exilé d’abord, en tant que cinéaste ensuite, se sent tout à fait concerné par ce phénomène de multi-personnalité, et même en mutation constante. Comme il l’explique lui-même, il a écrit ce film pour Marcello Mastroianni, qu’il a rencontré par l’intermédiaire de Paolo Branco : « Je l’ai rencontré, je lui ai fait quelques suggestions et il m’a dit oui. Je lui ai fait lire des textes, au fur et à mesure. Il a eu des doutes. Il faut dire que je n’arrête pas d’ajouter des choses au scénario en cours d’écriture. Mais l’essentiel, pour moi, c’est la structure et le ton. Là-dessus, Marcello était d’accord. Et le film s’est fait grâce à lui. À partir de là, j’ai vraiment écrit quelque chose en pensant à lui et à un certain nombre d’acteurs que je connaissais bien, comme Melvil Poupaud, Chiara Mastroianni et d’autres amis. »

Estimant avoir un rapport très enfantin à la langue française, et ne pas être toujours crédible, Raoul Ruiz a fait appel à Pascal Bonitzer, entre autres car il souhaitait se servir pour ce film de données liées à la culture française. Mais Raoul Ruiz disait ne pas regretter son exil : « La colonisation culturelle américaine a fait des ravages au Chili, où l’on impose une manière unique de raconter les histoires. Si j’étais resté là-bas, comme tant de mes amis, je serais passé à la politique. Aujourd’hui, je serais Ministre de la pêche… »

 

LANCEMENT DE CARRIÈRE : TÉMOIGNAGE
Raoul Ruiz, qui a découvert Melvil Poupaud, raconte : « Il est entré dans le cinéma comme un enfant qu’il était. Il a fait son premier film, La Ville des pirates, comme un enfant. Il poussait les travellings et il jouait éventuellement. À l’époque, je faisais une conférence sur Le Territoire, et lors d’un échange avec les journalistes, je me suis aperçu que la seule personne qui s’intéressait vraiment à ce qui se passait, c’était Melvil. Je suppose d’ailleurs qu’il va devenir metteur en scène. »

 

NARRATEUR
Pierre Bellemare est la voix du narrateur de Trois vies & une seule mort. Raoul Ruiz l’a choisi entre autres car il le considère comme son professeur de français. Comme il n’arrivait pas à prendre de véritables cours de langue, il écoutait les émissions radiophoniques insolites de Pierre Bellemare sur RTL.

 





Trois vies & une seule mort
France, Portugal, 1996, 2h15, couleur, format 1.66
Réalisation : Raoul Ruiz
Scénario : Raoul Ruiz, Pascal Bonitzer
Assistant à la réalisation : Stéphane Riga, Jacques Arhex
Photo : Laurent Machuel
Musique : Jorge Arriagada
Montage : Rudolfo Wedeles
Décors : Luc Chalon
Costumes : Jeanne Berthon, Monique Perrot, Anne Schotte
Production : Paulo Branco
Interprètes : Marcello Mastroianni (Mateo Strano / Georges Vickers / Butler / Luc Allamand), Anna Galiena (Tania la Corse), Marisa Paredes (María), Melvil Poupaud (Martin), Chiara Mastroianni (Cécile), Arielle Dombasle (Hélène)
Sortie au Portugal : 6 juin 1996
Sortie en France : 15 mai 1996

 

Distributeur : Alfama Films





Diaporama :
 : Trois vies et une seule mort  : Trois vies et une seule mort  : Trois vies et une seule mort  : Trois vies et une seule mort  




  • Partenaires médias :
  • France Télévision 2011
  • France Inter 2011
  • Variety 2011
  • Le monde 2011
  • Studio Live 2011
  • Petit Bullettin 2011
  • Evene 2011
  • Telerama 2011

  • Partenaires transport :
  • Trans Air France 2011
  • Trans Renault 2011
  • Trans RA 2011
  • Trans RER 2011
  • Trans Sytral 2011