Corman's world

Alex Stapleton

États-Unis, 2011


Séance exceptionnelle le Alpha Cinéma
Une biographie filmée du producteur-réalisateur Roger Corman, le légendaire figure de l’anti-establishment hollywoodien, avec sa participation. Le documentaire de la jeune cinéaste américaine Alex Stapleton visite la carrière de Roger Corman (réalisateur de "The Intruder", "La Petite boutique des horreurs", "Mitraillette Kelly", du cycle Edgar Poe), l’homme capable de réaliser un long métrage en trois jours, celui à qui l’on doit également le lancement des carrières de Jack Nicholson, Joe Dante, Francis Ford Coppola, Martin Scorsese, Monte Hellman et de nombreuses autres personnalités du cinéma américain...

Enfin un film sur Roger Corman. Et quel film ! L’homme travaille plus vite que son ombre et à l’heure où nous écrivons ces lignes, il a produit 396 films. Mis à l’honneur par Hollywood en 2009 grâce à un Oscar pour sa contribution à l’histoire du cinéma, Roger Corman trouve auprès du grand public cinéphile l’aura qu’il possède depuis longtemps chez les professionnels. Au moment du témoignage, nul n’a rechigné, pas même l’invisible Jack Nicholson, dont la caméra d’Alex Stapleton attrape quelques larmes versées à l’évocation des jeunes années de formation passées auprès de Corman. Ni Martin Scorsese qui n’a jamais caché sa reconnaissance à son égard, en témoigne ce qu’il déclara à Cannes, en 2007 : « Après trois semaines de tournage de Mean Streets, nous n’avions plus d’argent. J’ai alors compris qu’un tournage était un marathon… C’est ce que j’ai appris au contact de Roger Corman. J’y ai aussi acquis une discipline, et appris à faire mon travail en toutes circonstances, y compris lorsque je n’en avais aucune envie. Il m’a appris à boucler un film en 24 jours. » Ajoutons John Sayles, Robert De Niro, Peter Bogdanovich, Joe Dante, Bruce Dern, Dick Miller, Paul W.S. Anderson, Pam Grier, Peter Fonda, Jonathan Demme, Eli Roth, William Shatner, Irvin Kershner et bien sûr, David Carradine qui raconte comment Roger Corman préférait tourner en trois jours plutôt que d’utiliser un budget supérieur à celui initialement prévu. Ce formidable documentaire est le premier film de la jeune réalisatrice Alex Stapleton. Venue de Los Angeles, elle sera présente pour l’hommage..

 

BOULIMIE

A Bertrand Tavernier, Roger Corman expliquait (dans Amis Américains) : « Tout m’intéresse : les aventures d’un monstre de cent vingt pieds, d’un gangster, d’une collégienne éprise de rock’n roll. J’ai accepté de traiter des histoires aussi diverses, car j’estimais que, de cette façon, j’apprendrais mon métier. »

 

SOIF D’INDÉPENDANCE

C’est pour sauver ses réalisations et ses idées que Roger Corman a crée sa propre société de production : New World Pictures, en 1970. En gagnant son indépendance, il a pu affirmer son style et donner sa chance aux jeunes acteurs et réalisateurs. Les années passant, il s’est finalement spécialisé dans la production avec pour seule devise : « économisons ! », loin du Hollywood officiel, dont la devise est un peu le contraire.

 

CORMAN : LE FIDÈLE

Au fil des ans, Roger Corman a fidélisé une équipe, notamment Ronald Sinclair et Charles Gross (monteurs), Les Baxter et Ronald Stein (musiciens), Charles B. Griffith, Charles Beaumont et Richard Matheson (scénaristes), Daniel Haller (directeur artistique), Floyd Crosby (chef opérateur) ou encore avec les acteurs Anthony Carbone, Hazel Court, Jonathan Haze, Barbara Steele, Peter Lorre, Boris Karloff, Dick Miller et Vincent Price.

 

EDGAR ALLAN POE

L’univers de l’écrivain fantastique a eu une influence importante dans l’œuvre de Roger Corman : La Chute de la maison Usher (House of Usher, 1960), L’Empire de la terreur (Tales of Terror, 1962) ou encore La Tombe de Ligeia (The Tomb of Ligeia, 1964) comptent parmi les nouvelles qu’il a adaptées. Il les a tournées en studio : « Chez Poe, tout est artificiel. Un paysage véritable introduirait un réalisme que je refuse », déclare-t-il à Guillaume Foresti (dans Corman – Lovecraft, La Rencontre fantastique, éd Dreamland, 2002)

 





Corman's World
(Corman’s World : exploits of a Hollywood Rebel)
États-Unis, 2011, 2h05, couleur et noir et blanc, format 1.78

Réalisation : Alex Stapleton
Scénario : Alex Stapleton et Gregory Locklear
Photo : Patrick Simpson
Musique : Air
Montage : Anders Bramsen, Oliver Hecks, Victor Livingston, Philip Owens
Production : Mickey Barold, Stone Douglass, Izabela Frank, Jeff Frey, Alex Stapleton pour Far Hills Picture

Avec la participation de Paul W.S. Anderson, David Carradine, Robert De Niro, Bruce Dern, Peter Fonda, Pam Grier, Catherine Hardwicke, Ron Howard, Traci Lords, Jack Nicholson, Eli Roth, John Sayles, Martin Scorsese, William Shatner, Talia Shire, James Wan

Provenance de la copie : Fortissimo Films, Amsterdam (Pays-Bas)

Film présenté en avant première !




  • Partenaires médias :
  • France Télévision 2011
  • France Inter 2011
  • Variety 2011
  • Le monde 2011
  • Studio Live 2011
  • Petit Bullettin 2011
  • Evene 2011
  • Telerama 2011

  • Partenaires transport :
  • Trans Air France 2011
  • Trans Renault 2011
  • Trans RA 2011
  • Trans RER 2011
  • Trans Sytral 2011