Femmes de Yakuzas

de Hideo Gosha

Japon, 1986


Séance exceptionnelle le Alpha Cinéma
Migiwa Awatsu (Shima Iwashita) est la femme d’un chef yakuza. Mais celui-ci est en prison, c’est donc elle qui prend la tête du gang fort de cinq cents yakuzas, qu’elle tient d’une main de fer. Elle decide de marier sa jeune sœur Mako (Rino Katase) à un homme d’affaires pour l’éloigner du milieu, alors que Mako est amoureuse d’un jeune yakuza d’un gang ennemi...

« Kinji Fukasaku, le grand gourou du yakuza eiga moderne, au style résolument viril, n’a jamais fait la part belle aux personnages féminins, souvent réduits à l’état d’accessoires sexuels dans les mains de voyous machos. Le réalisateur Hideo Gosha, connu pour ses chambara (films de sabre) aux accents dramatiques a, au contraire, prouvé à plusieurs reprises qu’il est un amoureux du genre féminin, en esquissant de sensibles portraits de geishas. Rien d’étonnant alors à ce que le studio de la Toei pense à lui pour la réalisation d’un film sur les femmes appartenant au milieu yakuza. Plus précisément pour adapter le best-seller de la journaliste Shoko Leda qui a mené une longue enquête d’investigation auprès d’une trentaine de compagnes de gangsters, dans l’idée de révéler leur vie quotidienne. Les producteurs de la Toei souhaitent en effet, en ce début des années quatre-vingt, relancer le genre du yakuza eiga. Après l’essoufflement des multiples déclinaisons de la série Combat sans code d’honneur, ils spéculent alors sur la formule différentielle femmes + action. Pari gagné avec Femmes de yakuzas qui devient rapidement un hit au box-office, et qui permettra également au film de se décliner en une saga filmique qui s’étirera jusqu’au début des années 2000. Ces amazones en kimono, ivres de pouvoir et de reconnaissance, capables de rivaliser, voire d’humilier les plus féroces des yakuzas, ont vite gagné la sympathie du public féminin. Car en cette période de bulle économique, où les femmes s’affranchissent socialement, ce changement de position hiérarchique masculin/féminin ne peut pas les laisser indifférentes. Dans Femmes de yakuzas, premier volet de la série, c’est donc la veuve d’un chef de clan qui reprend les rênes d’une famille de 500 membres ! Et l’on y croit dès sa première apparition, parce que l’actrice Shima Iwashita semble diriger son clan comme d’ailleurs l’équipe du film. Rien ne résiste à son regard sans appel. Elle se déplace en idole marmoréenne, glissant sur les plis de son kimono, tout en commanditant des crimes à ses sbires. Mais l’intrigue se crispera sur son affrontement avec sa sœur cadette. L’une portant le kimono, dépositrice de la tradition et des règles du clan. L’autre, plus rebelle, habillée à l’occidentale et aspirant à changer de vie. Tout les oppose, jusqu’à l’érotisme camouflé et sophistiqué chez l’aînée, que sa sœur provoque en se livrant, elle, à ses pulsions sans pudeur. Le film ne cessant alors de balancer entre les Atrides et Desperate Housewives, de la tragédie romanesque au sitcom perverti ». Yves Montmayeur

 





Femmes de Yakuzas
(Gokudô no onna-tachi)
Japon, 1986, 1h58, couleur, format 2.35
Réalisation : Hideo Gosha
Scénario : Kôji Takada, d’après une œuvre de Shôko Ieda
Photo : Fujio Morita
Musique : Masaru Satô
Montage : Isamu Ichida
Décors : Yoshinobu Nishioka
Production : Goro Kusakabe
Interprètes : Shima Iwashita (Migiwa Awatsu), Rino Katase (Makoto Ike), Akiko Kana (Yasuko Koito), Riki Takeuchi (Taichi Hanada), Masanori Sera (Kiyoshi Sugita), Kôjiro Shimizu (Hanji Kiyono)
Sortie au Japon : 15 novembre 1986
Le film n’est pas sorti en France.


Provenance de la copie : Institut Lumière

Ayant-droit : Wild Side Films

Copie neuve tirée à partir du matériel conservé par les studios TOEI






Diaporama :
 : Femmes de Yakuzas  : Femmes de Yakuzas  : Femmes de Yakuzas  : Femmes de Yakuzas  : Femmes de Yakuzas
 : Femmes de Yakuzas  : Femmes de Yakuzas  : Femmes de Yakuzas    




  • Partenaires médias :
  • France Télévision 2011
  • France Inter 2011
  • Variety 2011
  • Le monde 2011
  • Studio Live 2011
  • Petit Bullettin 2011
  • Evene 2011
  • Telerama 2011

  • Partenaires transport :
  • Trans Air France 2011
  • Trans Renault 2011
  • Trans RA 2011
  • Trans RER 2011
  • Trans Sytral 2011