La Ville abandonnée

William A. Wellman

États-Unis, , 1948


Séance exceptionnelle le Alpha Cinéma
Séance exceptionnelle le Alpha Cinéma
Séance exceptionnelle le Alpha Cinéma
En 1867, un groupe de bandits, ex-sudistes, conduits par « Carcasse » (Grégory Peck), dévalisent une banque puis traversent les collines au prix de durs efforts. Au bout de la route, ils découvrent une ville abandonnée : seuls y demeurent une jeune fille, et son grand-père…

La Ville abandonnée appartient à cette sorte de westerns qui, sans rien de spectaculaire, sans héros et sans budget, s’impose par son exemplaire qualité plastique et son efficacité. L’action se situe deux ans après la fin de la guerre de Sécession, dans la célèbre Vallée de la Mort, où le film fut effectivement tourné en… douze jours. Les paysages ont une forte valeur expressive, c’est déjà le déclin des mines dans une région érigée par l’État en 1864, témoin de la ruée vers l’or, et où échouent, épaves de la guerre de Sécession, des aventuriers déclassés. L’un des bandits est d’ailleurs vêtu avec des restes de l’uniforme sudiste. Avec Wellman, on sent une atmosphère du Far West rarement mise en scène et pourtant si réaliste, avec ses villes fantômes balayées par le vent, ses habitants hantés par des rêves d’or, ses mines presque mythiques et ce souffle de l’aventure qui fut celui de la Conquête de l’Ouest. « Le décor prend peu à peu plus d’importance que les êtres humains, écrivit Bertrand Tavernier lors de la ressortie du film au début des années soixante. Les rochers, le désert balayé par le vent, effacent les personnages. Ce parti pris, loin d’appauvrir les caractères, leur donne une force, une puissance toute physique. Wellman a su trouver un style de mouvement d’appareil, qui s’adapte parfaitement au ton du récit. Voilà un cinéma qui sait partir du particulier pour aboutir au général, un cinéma qui plus que des êtres humains, décrit l’homme, un cinéma proche du classicisme. » Une fois de plus, Wellman rompt avec la tradition, la légende l’intéresse moins que la réalité. La Ville abandonnée est l’un des plus beaux poèmes de l’Ouest en noir et blanc.

 

PURITANISME AMÉRICAIN

Jean Peters, ancienne miss Ohio, qui jouera dans Viva Zapata ! (Elia Kazan) et Niagara (Henry Hathaway, 1953), refusa le rôle de Mike, le jugeant trop sexy.

 

 

RÉCOMPENSES

En 1949, William Wellman reçut le prix spécial du réalisateur du festival international du film de Locarno. En 1950, le syndicat des scénaristes américains a décerné le prix du meilleur scénariste américain de western à Lamar Trotti.

 

 

WELLMAN SUR PECK

« Gregory Peck est un peu trop civilisé pour moi. On a fait un seul film ensemble ; c’est le type même du gentleman, et il était supposé jouer un gars rude et dur. Il me dit : “Comment allezvous me rendre rude et dur ?” Je lui dis : “Je vais vous faire faire quelque chose que personne n’a jamais fait. Je vais vous faire tirer sur un type dont la tête sort juste de l’eau ; savez-vous jouer au football ? – Oui. – C’est exactement ce que je veux.” La tête était celle de John Russel. Cela fit de Peck un gars rude. Quelqu’un m’a dit avoir parlé à Peck récemment, et lui demandait avec quels meilleurs directeurs d’acteurs il avait travaillé, et il me compta parmi eux. C’était vraiment un compliment. » (Entretien avec Curtis Lee Hanson, Positif n°124, 1971)

 





La Ville abandonnée
(Yellow Sky)
États-Unis, 1948, 1h38, noir et blanc, format 1.37

Réalisation : William A. Wellman
Scénario : Lamar Trotti d’après une histoire de W. R. Burnett
Photo : Joseph MacDonald
Musique : Alfred Newman
Montage : Harmon Jones
Directeur artistique : Albert Hogsett, Lyle R. Wheeler
Décors : Ernest Lansing, Thomas Little
Costumes : Charles Le Maire
Production : Lamar Trotti
Interprètes : Gregory Peck (James Dawson), Anne Baxter (Constance Mae), Richard Widmark (Dude), Robert Arthur (Bull Run), John Russell (Lengthy), Harry Morgan (Half Pint), James Barton (Grandpa), Charles Kemper (Walrus)
Sortie aux États-Unis : décembre 1948
Sortie en France : 8 juillet 1949
 

 

Distributeur : Action/Théâtre du Temple

Copie neuve retirée pour Lumière 2011, présentée en avant-première de sa ressortie en salles

Ressortie en salles prochainement





Diaporama :
 : La Ville abandonnée  : La Ville abandonnée  : La Ville abandonnée  : La Ville abandonnée  : La Ville abandonnée
 : La Ville abandonnée  : La Ville abandonnée  : La Ville abandonnée    

Séances



Mercredi 23 novembre à 21h00, ITUT LUMIERE / HANGAR / LYON 8
Samedi 26 novembre à 18h30, ITUT LUMIERE / HANGAR / LYON 8
Dimanche 27 novembre à 16h45, ITUT LUMIERE / HANGAR / LYON 8
Dimanche 04 décembre à 14h30, ITUT LUMIERE / HANGAR / LYON 8




  • Partenaires médias :
  • France Télévision 2011
  • France Inter 2011
  • Variety 2011
  • Le monde 2011
  • Studio Live 2011
  • Petit Bullettin 2011
  • Evene 2011
  • Telerama 2011

  • Partenaires transport :
  • Trans Air France 2011
  • Trans Renault 2011
  • Trans RA 2011
  • Trans RER 2011
  • Trans Sytral 2011