Le Choix des armes

Alain Corneau

France, 1981


Séance exceptionnelle le Alpha Cinéma
Séance exceptionnelle le Alpha Cinéma
Séance exceptionnelle le Alpha Cinéma
Dans la nuit, deux ombres courent de la prison vers le ronronnement d’une Volvo en stationnement. Soudain, le hurlement d’une sirène d’alarme. Les deux hommes s’engouffrent dans la voiture qui démarre sur les chapeaux de roue. La cavale de Mickey (Gérard Depardieu) commence. Noël (Yves Montand) vit à cinquante kilomètres de là avec sa femme Nicole (Catherine Deneuve). Autrefois, il a vécu en marge, mais maintenant, c’est du passé, il veut vivre en paix avec Nicole. Or il ne sait pas que le compagnon d’évasion de Mickey est son ami Serge…

Le regretté Alain Corneau (disparu l’an dernier) n’était pas du genre à minauder. Son histoire du cinéma, il la connaissait par cœur et être catalogué « réalisateur de polar » lui convenait parfaitement : « Face aux clartés, affirmations, définitions positives, happy ends et autres catégories identificatrices rassurantes, le polar est là qui veille, attaquant de plein fouet ou corrompant dans l’obscurité. » Un jour, on verra à quel point il aura donné au genre une partie de ses lettres de noblesse. Un bon cinéaste doté d’un bon scénario peut porter un regard neuf sur le plus vieux sujet du monde : Corneau était de ceux-là. Radiographie de la France à la fin de l’ère giscardienne, l’élégiaque Choix des armes fait impression par sa concision et sa lucidité, et une sourde fatalité hante l’accomplissement impossible des personnages. Paysages urbains qu’on n’appelait pas encore « cités », banlieue en mutation, province figée dans son immobilisme bourgeois : le film parle aussi du conflit de génération, celles qui se durcit chez les truands (Montand/Depardieu) ou chez les flics (Galabru/Lanvin). Connu pour être un grand directeur d’acteurs, Corneau obtient le meilleur d’eux : l’interprétation de Depardieu est géniale parce que sans lui à ce niveau de force et d’originalité, il n’y avait tout simplement pas de film possible, celle d’Anconina, petite frappe des banlieues plus vraie que nature, est à sa hauteur, et le couple Montand/Deneuve émeut dans ses silences, aux antipodes de l’effervescence du Sauvage. Avec le temps, le film s’est encore bonifié – on le verra. Dernière chose, dernier hommage à Corneau le fou de musique : la partition de Philippe Sarde est l’une des plus belles du cinéma français contemporain.

 

LELOUCH SUR CORNEAU

« Il y a une tradition Corneau, je pense. Il fait partie de ces quelques metteurs en scène qui ont un style, une personnalité et dont on reconnaît l’écriture. »

 

DEPARDIEU À LA MORT DE CORNEAU

« C’est quelque chose de personnel, on ne peut pas... de toute façon, c’est toujours très triste la mort d’un artiste. Il y a eu beaucoup de souffrance dans ces dernières semaines. C’est comme pour François Truffaut qui nous avait dit “ne viens pas me voir.”ça ne sert à rien, vous savez... Il y a un seuil de dignité. Il faut respecter. Je suis loin de Paris, mais je suis au courant. »

 

CINÉMA FRANÇAIS

Le Choix des armes est la troisième et dernière collaboration entre Alain Corneau et Yves Montand. En revanche, c’est la première des trois collaborations entre Alain Corneau et Gérard Depardieu, qui jouera également dans Fort Saganne et Tous les matins du monde. Montand et Depardieu avaient déjà joué ensemble dans Vincent, François, Paul et les autres de Claude Sautet (1974), et se retrouveront dans Jean de Florette en 1986 de Claude Berri.

 

DEPARDIEU CETTE ANNÉE-LÀ

La Chèvre de Francis Veber, La Femme d'à côté de François Truffaut, Le Choix des armes d'Alain Corneau. Il double aussi John Travolta dans la VF de Blow-out de Brian de Palma.

 





Le Choix des armes
France, 1981, 2h15, couleur, format 2.35

Réalisation : Alain Corneau
Scénario : Alain Corneau, Michel Grisolia
Photo : Pierre-William Glenn
Musique : Philippe Sarde
Montage : Thierry Derocles
Décors : Jean-Pierre Kohut-Svelko
Production : Alain Sarde
Interprètes : Noël (Yves Montand), Mickey (Gérard Depardieu), Nicole (Catherine Deneuve), Bonnardot (Michel Galabru), Sarlat (Gérard Lanvin), Savin (Marc Chapiteau), Serge (Pierre Forget)
Sortie en France : 19 août 1981
Interdit aux moins de 12 ans

 

Distributeur : Tamasa Distribution





Diaporama :
 : Le Choix des Armes  : Le Choix des Armes  : Le Choix des Armes  : Le Choix des Armes  : Le Choix des Armes
 : Le Choix des Armes  : Le Choix des Armes  : Le Choix des Armes    




  • Partenaires médias :
  • France Télévision 2011
  • France Inter 2011
  • Variety 2011
  • Le monde 2011
  • Studio Live 2011
  • Petit Bullettin 2011
  • Evene 2011
  • Telerama 2011

  • Partenaires transport :
  • Trans Air France 2011
  • Trans Renault 2011
  • Trans RA 2011
  • Trans RER 2011
  • Trans Sytral 2011