Les invités du festival !

Venez  dans cette page remise à jour régulièrement pour  découvrir  la liste  des  invités du festival 2011.

 

<  VERS LA PREMIÈRE PAGE DES INVITÉS

 

 

Helmut Berger
Acteur fétiche de Luchino Visconti, Helmut Berger illumine de sa présence Les Damnés, Ludwig, le crépuscule des dieux et Violence et passion. Après l’hommage rendu à Visconti l’an passé, il sera de retour cette année pour présenter Le Jardin des Finzi-Contini  (Il giardino dei Finzi-Contini, 1970), chef-d’œuvre d’un autre géant du cinéma italien, Vittorio De Sica.
Cinéma Comoedia, le mardi 4 octobre à 16h45
Cinéma Jeanne Mourguet / Sainte-Foy-lès-Lyon, le mercredi 5 octobre à 20h
Institut Lumière, le jeudi 6 octobre à 17h

     
 

Hubert Niogret
Hubert Niogret a été à la fois photographe, assistant-réalisateur puis directeur de production, réalisateur de documentaires, producteur de films et chargé de cours sur l’économie d’un film à Paris I et Paris III. En tant que critique de cinéma, il collabore à Jeune cinéma avant d’écrire régulièrement dans Positif et, occasionnellenement pour d’autres publications dont l’Encyclopédie Universalis.

Il présentera : 

 

Touchez pas au grisbi de Jacques Becker (1954, 1h36)

Pathé Carré de Soie - Vaulx-en-Velin, jeudi 6 octobre à 20h30

     

 

Pierre Lhomme 
Directeur de la photographie Pierre Lhomme présentera Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau, réalisateur avec qui il a déjà travaillé.

 

Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau (1975, 1h43)

CinéDuchère, jeudi 6 octobre à 20h30

     
 

Antoine de Gaudemar
Réalisateur d’Il était une fois… Le Mépris (2008) et d'Il était une fois… La Dolce Vita qu'il a présenté au festival en 2009, Antoine de Gaudemar revient cette année pour son dernier film, Il était une fois... Vol au-dessus d'un nid de coucou (2011, 52min).

 

Villa Lumière, dimanche 9 octobre à 11h30


     
 

Nguyen-Trong Binh
Après une thèse de doctorat en médecine, N. T. Binh choisit d’analyser les films plutôt que les malades. Il entre en 1979 au comité de rédaction de Positif. Spécialiste de la comédie musicale, il publie également des livres sur des sujets aussi variés que le cinéma britannique, Ingmar Bergman, Joseph L. Mankiewicz ou Paris vu par le cinéma. On retrouve l’intelligence de son regard dans quelques documentaires réalisés pour Arte, puis dans son premier long-métrage, Claude Sautet ou la magie invisible (2003). Auteur de nombreux ouvrages dont Jacques Prévert, Paris la belle (Flammarion, 2008), il évoquera Le Quai des brumes de Marcel Carné (1938, 1h44).

 

Ciné Caluire / Caluire, vendredi 7 octobre à 20h30


     
 

Noël Very présentera

 

Goupi Mains Rouges de Jacques Becker (1943, 1h44).
Cinéma Jeanne Mourguet - Sainte-Foy-lès-Lyon, jeudi 6 octobre à 20h

     
 

Andrzej Zulawski
Ecrivain et cinéaste polonais, réalisateur de Possession et de La Fidélité, Andrzej Zulawski était venu présenter Fellini Roma à Lumière 2010. Il revient cette année pour évoquer un film qu’il a réalisé en 1975, avec Romy Schneider, un grand film d’amour devenu un classique : L’Important c’est d’aimer.
Cinéma Comoedia, le mardi 4 octobre à 19h15
Pathé Bellecour, le mercredi 5 octobre à 14h45

     
 

Jean-Paul Rappeneau
Réalisateur rare, auteur de sept longs métrages, de La Vie de château à Bon voyage, Jean-Paul Rappeneau reviendra sur deux de ses œuvres : Le Sauvage, comédie trépidante devenue aujourd’hui un classique, et Cyrano de Bergerac, immense succès public, qu’il présentera en compagnie de son interprète principal, Gérard Depardieu, à la Halle Tony Garnier.
Le Sauvage (1975)
UGC Astoria, le mardi 4 octobre à 20h30
Institut Lumière, le vendredi 7 octobre à 17h
Cinéma Comoedia, le samedi 8 octobre à 13h30

Cyrano de Bergerac (1990)
Halle Tony Garnier, le dimanche 9 octobre à 15h

 

   

Nicolas Saada
Critique au Cahiers du Cinéma, spécialiste du cinéma américain auquel il a consacré plusieurs livres, Nicolas Saada est passé à la réalisation avec Espion(s). Il prépare actuellement son second long métrage, Le Soldat. Il viendra à Lumière 2011 présenter deux chefs-d’œuvre du cinéma américain :
Park Row de Samuel Fuller (1952)
CNP Terreaux, le mardi 4 octobre à 16h45

L’Ennemi public de William A. Wellman (The Public Enemy, 1931)
Cinéma Les Alizés, Bron, le mardi 4 octobre à 20h30

Nicolas Saada présentera avec Bertrand Tavernier
Wild Boys of the Road de William A. Wellman (1933, 1h08)
Institut Lumière, mercredi 5 octobre à 10h

     
   

Izabela Kiszka
Izabela Kiszka du Polish Film Institute (Institut du Film Polonais), nous apporte la copie restaurée du film Jowita. Elle présentera Jowita (1967) de Janusz Morgenstern, cinéaste polonais disparu début septembre.
Pathé Bellecour, le mardi 4 octobre à 14h45

     
   

Laurent Delmas
Journaliste et critique de cinéma,  coproducteur et animateur du magazine hebdomadaire de cinéma sur France Inter On aura tout vu, Laurent Delmas est aussi l’auteur de nombreux ouvrages de références sur le cinéma. Il viendra transmettre sa passion pour Le Dernier métro de François Truffaut.
Espace Culturel Eole / Craponne, le mardi 4 octobre à 20h30

     
 

Nelly Kaplan
Biographe d’Abel Gance et amie d’André Breton, Nelly Kaplan réalise avec son premier long métrage un coup de maître, véritable coup de tonnerre dans le cinéma français de l’époque. La Fiancée du pirate, avec sa charge subversive et son humour dévastateur, s’impose rapidement comme un classique. Nelly Kaplan présentera son film pendant le festival.
La Fiancée du pirate (Nelly Kaplan, 1969)
Ciné-Aqueduc (Dardilly) le mardi 4 octobre à 20h30
Cinéma Comoedia, le mercredi 5 octobre à 16h45

     
   

Philippe Garnier
Fidèle du festival Lumière, écrivain, journaliste, critique, Philippe Garnier est l’auteur de Bon pied, bon œil (Institut Lumière / Actes Sud), un livre d’entretien avec le cinéaste André De Toth. Il viendra présenter le premier western du cinéaste américain d’origine hongroise, Femme de feu (Ramrod, 1947), pour lequel il a écrit un livre qui accompagnera la sortie du film en DVD chez Wildside.
Institut Lumière, le mercredi 5 octobre à 19h30
Pathé Bellecour, le jeudi 6 octobre à 11h00
 

Il présentera également :  

L’Étrange incident de William A. Wellman (The Ox-Bow Incident, 1943)
CNP Terreaux, le mardi 4 octobre à 22h00
Institut Lumière, le samedi 8 octobre à 22h00


Une étoile est née de William A. Wellman (A Star is Born, 1937)
Institut Lumière, le samedi 8 octobre à 19h15


La Ville abandonnée de William A. Wellman (Yellow Sky, 1948)
Institut Lumière, le dimanche 9 octobre à 14h30

 

L’Ange blanc de William A. Wellman (Night Nurse, 1931, 1h12)
Institut Lumière, mercredi 5 octobre à 22h

 

Héros à vendre de William A. Wellman (Heroes For Sale, 1933, 1h16)
Institut Lumière, dimanche 9 octobre à 11h



     
 

Nicolas Seydoux et Sidonie Dumas
Nous devons à la société Gaumont la restauration de nombreux films présentés à Lumière 2011 : La Guerre des boutons, Le Sucre, Danton, ainsi que trois films de Jacques Becker. Nicolas Seydoux, président de Gaumont, et Sidonie Dumas, directrice générale, viendront présenter la restauration de l’un d’eux, Antoine et Antoinette (Jacques Becker, 1947).
Institut Lumière, le jeudi 6 octobre à 19h30

     
 

Béatrice de Pastre
No Man’s Land, grand film pacifiste de Victor Trivas tourné en 1931, était invisible depuis des années. On doit sa résurrection aux Archives françaises du film du CNC. Béatrice de Pastre, directrice des collections des Archives françaises du film, viendra présenter ce film et évoquer sa restauration.
No Man’s Land de Victor Trivas (1931)
Pathé Bellecour, le jeudi 6 octobre à 14h

     
 

Alex Stapleton et Roger Corman
Roger Corman, réalisateur de plus de cinquante films et producteur de près de quatre cents autres, occupe une place unique dans l’histoire du cinéma. Il a permis à de nombreux réalisateurs de faire leurs débuts derrière la caméra : Francis Ford Coppola, Martin Scorsese, James Cameron ou encore Monte Hellman. Il sera présent à Lumière 2011, aux côtés d’Alex Stapleton, pour présenter en avant-première le film que cette dernière lui a consacré.
Corman’s World (Corman’s World: Exploits of a Hollywood Rebel, 2011)
Institut Lumière, le vendredi 7 octobre à 19h30

     
 

Jérôme Seydoux et Sophie Seydoux
On doit à Jérôme Seydoux, co-président de Pathé, et Sophie Seydoux, présidente de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, la magnifique restauration des Enfants du paradis, monument du cinéma français qu’ils viendront présenter.
Les Enfants du paradis de Marcel Carné (1945)
Pathé Bellecour, le vendredi 7 octobre à 18h15

     

 

Gérard Zingg
Premier assistant réalisateur sur Les Valseuses de Bertrand Blier, Gérard Zingg réalise son premier film grâce à l’appui et au soutien de Gérard Depardieu. Il viendra présenter La Nuit tous les chats sont gris (1977), film invisible depuis des années mais précédé d’une réputation extrêmement flatteuse.
Pathé Bellecour, le vendredi 7 octobre à 22h15
Ciné Meyzieu le samedi 8 octobre à 15h

     
 

Eric Le Roy
No Man’s Land, grand film pacifiste de Victor Trivas tourné en 1931, était invisible depuis des années. On doit sa résurrection aux Archives françaises du film du CNC. Eric Le Roy, chef du service accès, valorisation et enrichissement des collections des Archives françaises du film du CNC et président de la FIAF (Fédération Internationale des Archives du Film), regroupement des institutions consacrées à la sauvegarde des films, viendra présenter No Man’s Land (Victor Trivas, 1931) et évoquer sa restauration.
Institut Lumière, le samedi 8 octobre à 17h

     

 

Jacques Rouffio
Après L’Horizon et Sept morts sur ordonnance, Jacques Rouffio réalise avec Le Sucre un film toujours d’actualité sur la spéculation financière. Servi par des interprètes magnifiques, ce film marque aussi le début de la complicité entre Gérard Depardieu et Jean Carmet. Jacques Rouffio viendra présenter Le Sucre (1970), un film « déjà classique » restauré par Gaumont.
Cinéma les Alizés (Bron) le samedi 8 octobre à 16h
UGC Ciné Cité, le dimanche 9 octobre à 16h30

     
 

Alberto Barbera
Le festival rend cette année hommage au Musée du cinéma de Turin, l’un des plus beaux lieux au monde consacré au cinéma et à son histoire. Son directeur, Alberto Barbera, journaliste et critique, viendra présenter trois films italiens restaurés, choisis parmi les titres des collections du Musée.
L’Assassin (L’assassino, Elio Petri, 1961)
Pathé Bellecour, mardi 4 octobre à 20h15
Cinéma Comœdia, vendredi 7 octobre à 10h45

Le Feu (Il fuoco, Giovanni Pastrone, 1916)
Institut Lumière, mercredi 5 octobre à 12h15

I giorni contati (Elio Petri, 1962)
Institut Lumière, jeudi 6 octobre à 14h30

     
 

Kevin Brownlow
Réalisateur et producteur, Kevin Brownlow est un amoureux du cinéma muet. Il est l’auteur de La Parade est passée, un grand livre d’entretiens avec les stars du muet ainsi que de nombreux documentaires consacrés au cinéma. Il est aussi le fondateur de Photoplay, une société à qui l’ont doit la restauration de nombreux films, dont Les Quatre cavaliers de l’Apocalypse (The Four Horsemen of the Apocalypse, Rex Ingram, 1921), que Kevin Brownlow présentera à Lumière 2011.
Kevin Brownlow
sera présent à la master class animée par Bertrand Tavernier :
Institut Lumière, mercredi 5 octobre à 14h30
& présentera
Les Quatre cavaliers de l’Apocalypse de Rex Ingram (The Four Horsemen of the Apocalypse, 1921, 2h12)
Auditorium de Lyon, mercredi 5 octobre à 19h30

     
 

Serge Toubiana
Serge Toubiana, ancien rédacteur en chef des Cahiers du Cinéma, est depuis 2003 le directeur de la Cinémathèque française. Il est l’auteur de livres et de films sur le cinéma français et américain. Il viendra présenter deux films à la restauration desquels la Cinémathèque française a participé.
Lumière d’été (Jean Grémillon, 1943)
Pathé Bellecour, mardi 4 octobre à 17h
Le Sauvage de Jean-Paul Rappeneau (1975)
UGC Astoria, mardi 4 octobre à 20h30

Le Quai des brumes de Marcel Carné (1938, 1h44)

Pathé Bellecour, samedi 8 octobre à 13h30

     
    Gustave Kervern et Benoît Delépine
Avec quatre films qu’ils ont écrits et réalisés ensemble, Aaltra, Avida, Louise-Michel et Mammuth, Gustave Kervern et Benoît Delépine ont créé œuvre qui occupe une place singulière dans le paysage cinématographique français. Après Les Valseuses l’an passé, ils reviennent à Lumière 2011 présenter Sous le soleil de Satan (Maurice Pialat, 1987)
Pathé Bellecour, samedi 8 octobre à 16h
     
   

Tonie Marshall
Fille de Micheline Presle, Tonie Marshall est la réalisatrice d’une  dizaine de longs métrages parmi lesquels Vénus Beauté, France Boutique et Passe-passe. Elle prépare actuellement un remake de Voici le temps des assassins de Julien Duvivier, Noces de cristal, avec Isabelle Huppert et Gérard Depardieu, réunis pour la première fois depuis Loulou en 1980


Tonie Marshall accompagnera Micheline Presle pour présenter

Falbalas de Jacques Becker (1945)
Institut Lumière, mardi 4 octobre à16h45

 
Elle présentera
Convoi de femmes de William A. Wellman (Westward the Women, 1951)
CNP Terreaux, vendredi 7 octobre à 14h

     
   

Louis Becker, petit-fils de Jacques Becker
Fils de Jean Becker et petit-fils de Jacques Becker, Louis Becker débute dans le cinéma comme assistant réalisateur des cinéastes Luis Buñuel, Gérard Oury et Costa-Gavras. Il se tourne ensuite vers la production, assurant entre autres celle des films de son père. Il a réalisé cette année son premier film, Les Papas du dimanche, qui sortira en janvier 2012.  


Louis Becker présentera

Rendez-vous de juillet de Jacques Becker (1949)
Cinéma Comœdia, mardi 4 octobre à 10h45


Et il accompagnera Micheline Presle et Tonie Marshall pour présenter
Falbalas de Jacques Becker (1945)
Institut Lumière, mardi 4 octobre à 16h45


     
    Carole Laure
Chanteuse, réalisatrice et actrice québécoise, Carole Laure est révélée en France en 1977 par Alain Corneau dans La Menace. Elle tourne l’année suivante Préparez vos mouchoirs  de Bertrand Blier, dans lequel elle incarne la magnifique Solange aux côtés de Gérard Depardieu et Patrick Dewaere. Elle viendra présenter le film à Lumière 2011.
Carole Laure présentera

Préparez vos mouchoirs de Bertrand Blier (1978) 
Pathé Bellecour, mardi 4 octobre à 10h30
     
   

Jean-Pierre Darroussin
Réalisateur, acteur au théâtre comme au cinéma, Jean-Pierre Daroussin excelle tout autant dans les rôles comiques que dans le registre dramatique. De Robert Guédiguian à Jean-Marie Poiré, du duo Jaoui-Bacri à Aki Kaurismaki, nombreux sont les réalisateurs qui ont pu apprécier son talent. Il présentera Goupi Mains Rouges de Jacques Becker, père du cinéaste Jean Becker, sous la direction duquel il a travaillé.
Jean-Pierre Darroussin présentera
Goupi Mains Rouges de Jacques Becker (1943)
Le Zola / Villeurbanne, vendredi 7 octobre à 20h30

     
    Hippolyte Girardot
D’Alain Corneau à Arnaud Desplechin, de Patrice Leconte à Alain Resnais, Hippolyte Girardot a traversé quarante ans de cinéma français. Passé derrière la caméra, il a réalisé Yuki et Nina avec Nobihuro Suwa. Cinéphile, il viendra présenter Loulou de Maurice Pialat.
Hippolyte Girardot présentera

Loulou de Maurice Pialat (1980) 
Le Scénario / Saint-Priest, samedi 8 octobre à 16h45
     
   

Marina Vlady
Ecrivain, chanteuse, actrice au théâtre, Marina Vlady a aussi beaucoup travaillé pour le cinéma. Prix d’interprétation féminine au festival de Cannes pour Le Lit conjugal de Marco Ferreri, elle a tourné sous la direction d’André Cayatte, Jacques Rouffio ou encore Jean-Luc Godard. Elle présentera Casque d’Or, le chef-d’œuvre de Jacques Becker.
Marina Vlady présentera

Casque d'Or de Jacques Becker (1952)
Pathé Bellecour, dimanche 9 octobre à 16h30


Marina Vlady rencontrera ses lecteurs
Samedi 8 octobre à  16h
Librairie La Maison jaune, Neuville-sur-Saône
la.maison.jaune@wanadoo.fr 

     
    Vincent Elbaz
Révélé par Cédric Klapisch dans Le Péril jeune, Vincent Elbaz est un acteur qui impressionne par la variété des personnages qu’il incarne. Il a visité tous les genres, de la comédie au polar, en passant par le drame et le film musical. Il présentera un classique du film noir français réalisé par Alain Corneau.
Le Choix des armes d’Alain Corneau (1981, 2h15)
Cinéma Gérard-Philipe / Vénissieux, vendredi 7 octobre à 20h30
     
   

Agnès Varda
Figure de la Nouvelle Vague, de Pointe courte aux Plages d’Agnès, en passant par Cléo de 5 à 7 et Sans toit ni loi, Agnès Varda brille aussi bien dans le documentaire que dans la fiction. Elle se présente aussi comme « jeune plasticienne » et on a pu découvrir une de ses installations à la Biennale d’art contemporain de Lyon en 2009. Agnès Varda présentera un des ses films cultes :
Les Enfants du paradis de Marcel Carné (1945, 3h10)
Pathé Bellecour , mercredi 5 octobre à 10h30

&

Agnès Varda présentera avec Michel Raskine
Sous le soleil de Satan de Maurice Pialat (1987, 1h37)
Ciné’Mions / Mions, mardi 4 octobre à 20h30

     
    Christian Carion
Réalisateur de Une hirondelle a fait le printemps, de Joyeux Noël et de L’Affaire Farewell, thriller d’espionnage avec Guillaume Canet et Emir Kusturica, Christian Carion prépare actuellement un film autour de la corruption dans le domaine de l’eau, La Guerre de l’eau. Amoureux du cinéma, il viendra transmettre sa passion par la présentation de quatre films.

Dites-lui que je l’aime de Claude Miller (1977)
CNP Terreaux, mardi 4 octobre à 14h

Frankenstein Junior de Mel Brooks (Young Frankenstein, 1974)
Les Amphis / Vaulx-en-Velin, mardi 4 octobre à 20h30

Le Sucre de Jacques Rouffio (1978)
Pathé Bellecour, mercredi 5 octobre à 17h30

Préparez vos mouchoirs de Bertrand Blier (1978)
Espace Culturel / Saint-Genis-Laval, samedi 8 octobre à 17h30
     
 
 

Yves Montmayeur
 Journaliste, critique et réalisateur de documentaires sur le cinéma, Yves Montmayeur, spécialiste du cinéma japonais et asiatique, présentera l’ensemble de la rétrospective "Yakuza!" au festival Lumière 2011.
Il présentera :

Combat sans code d'honneur de Kinji Fukasaku
(Jingi naki tatakai, 1973, 1h39)
Cinéma Comœdia, mardi 4 octobre à 22h

Femmes de Yakuzas de Hideo Gosha
(Gokudô no onna-tachi, 1986, 1h57)
CNP Terreaux, mercredi 5 octobre à 21h30

Fleur pâle de Masahiro Shinoda
(Kawaita hana, 1964, 1h32)
Cinéma Comœdia, jeudi 6 octobre à 15h45

Guerre des gangs à Okinawa de Kinji Fukasaku
(Bakuto gaijin butai, 1971, 1h33)
CNP Terreaux, jeudi 6 octobre à 21h45

Guerre des gangs à Okinawa de Kinji Fukasaku
(Bakuto gaijin butai, 1971, 1h33)
Institut Lumière, vendredi 7 octobre à 22h

Combat sans code d'honneur de Kinji Fukasaku
(Jingi naki tatakai, 1973, 1h39)
Cinéma Opéra, samedi 8 octobre à 16h


Animera une discussion à l’issue de

Guerre des gangs à Okinawa de Kinji Fukasaku
(Bakuto gaijin butai, 1971, 1h33)
Cinéma Comœdia, mercredi 5 octobre à 21h45

Police contre syndicat du crime de Kinji Fukasaku
(Kenkei tai soshiki Boryoku, 1975, 1h34)
Cinéma Comœdia, vendredi 7 octobre à 21h30

     

<  VERS LA PREMIÈRE PAGE DES INVITÉS

Retour




  • Partenaires médias :
  • France Télévision 2011
  • France Inter 2011
  • Variety 2011
  • Le monde 2011
  • Studio Live 2011
  • Petit Bullettin 2011
  • Evene 2011
  • Telerama 2011

  • Partenaires transport :
  • Trans Air France 2011
  • Trans Renault 2011
  • Trans RA 2011
  • Trans RER 2011
  • Trans Sytral 2011